L'estime de soi (1/5)


Tout un programme...




“Je n’ai aucune confiance en moi”

“Je ne sais pas dire non”

“Je pense toujours aux autres avant de penser à moi”

“Je suis un vrai paillasson”






En tant que psychologue, j’ai entendu ces phrases des centaines de fois. D’autant plus que l’une de mes spécialités sont les problèmes de poids et les comportements alimentaires dysfonctionnants et il y a très souvent là derrière des problèmes d’estime de soi.


Beaucoup de patients me parlent de leur “manque de confiance en soi” ou m’expliquent que leur relation à eux-même n’est pas toujours sereine. Certains me rapportent des difficultés dans leur relation aux autres : difficultés à dire non, se coupent en 4 pour les autres sans retour, ont l’impression de se faire manipuler.


Confiance en soi, estime de soi, affirmation de soi, amour de soi. On entend énormément de termes pour parler de notre relation de nous à nous et, par extension, de notre relation aux autres. Avec cet article en 5 parties, qui est loin d’être exhaustif, j’espère vous aider à y voir plus clair et vous donner des pistes de réflexion car l’estime de soi est à la base de notre construction identitaire et devrait, selon moi, faire partie de l’éducation dès l'enfance.


Tout d’abord, il faut savoir de quoi on parle. Car s’il existe une multitude de termes, en réalité, le concept général qui chapeaute le tout c’est l’estime de soi et tout découle de là.


Si chacun peut se montrer intéressé par le concept d’estime de soi et que tout le monde peut s’accorder sur le fait que ce soit une notion importante dans la vie, il y a toutefois peu de personnes qui se montrent capables d’en donner une définition précise.


Dans la partie 2/5, vous découvrirez les 3 composantes de l'Estime de soi ainsi que les éléments indispensables pour la "nourrir" au quotidien.


L'article 3/5 vous permettra de faire votre propre diagnostic en vous basant sur les 6 dimensions d'une bonne estime de soi et vous montrera qu'il peut y avoir des inconvénients à avoir une EDS haute et des bénéfices à avoir une EDS basse.


Ensuite (partie 4/5), je vous parlerai d'une thématique que je travaille au quotidien : le lien entre Estime de soi, apparence physique et comportements alimentaires dysfonctionnants. Si cette thématique vous concerne, vous pourrez mettre tout de suite en application mes 3 meilleurs conseils pour améliorer votre relation à votre corps.


Enfin, de manière plus globale (partie 5/5), je vous donne les clés pour améliorer une estime de soi basse et vous verrez qu'il s'agit de commencer "petit".




Je vous souhaite une excellente lecture.

Avec toute ma bienveillance,

Ophélie


Pour en savoir plus sur mon travail : www.opheliesimon.be

Suivez-moi sur FB : Ophélie Simon Psychologue

Découvrez mes vidéos sur Youtube : Ophélie Simon Psychologue



70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout